Recettes

La compote de pommes du roy Arthur

La compote de pommes aux amandes

La compote de pommes, c’est un peu une madeleine de Proust pour moi : ma mère et ma grand-mère en faisaient quand j’étais petite, et j’en mange toujours avec plaisir aujourd’hui. Je ne suis pas la seule puisque dans la série Kaamelott (livre II, épisode 36) le roi Arthur en fait goûter à sa mère Ygerne (qui est « loin d’être une femme facile », comme dirait Guenièvre).

Aujourd’hui je vous propose une recette médiévale de la compote de pommes… La compote de pommes aux amandes ! Cette recette nous vient du Fait de Cuisine (1420) écrit par Maistre Chiquart, cuisiner auprès du duc Amédée III de Savoie. A l’origine la recette était destinée aux malades, ce qui explique le sucre « en grande quantité ». Voici sa recette d’ Ung emplumeus de pomes :

Une bouillie sucrée de pommes
Encore plus, bouillie sucrée de pommes : pour faire comprendre à celui qui le fera, prenez de bonnes pommes barberines selon la quantité que l’on voudra faire, et puis pelez-les comme il faut et couper-les dans de beaux plats d’or ou d’argent; et vous devrez avoir un beau pot de terre bon et propre, et y mettre de la belle eau propre que vous ferez bouillir sur une belle braise vive, puis vous mettrez vos pommes à bouillir dedans. Et vous devrez avoir de bonnes amandes douces en quantité importante selon la quantité de pommes que vous avez mis à cuire, et enlevez la peau, nettoyez les amandes et lavez-les très bien et mettez-les à broyer dans un mortier qui ne sente pas l’ail, et ainsi broyez-les très bien en les arrosant avec du bouillon dans lequel cuisent les pommes; et quand ces pommes seront assez cuites, sortez-les sur une belle table à trancher propre, et avec l’eau de cuisson filtrez vos amandes afin d’obtenir un bon lait d’amande épais, et remettez-le à bouillir sur une braise vive et nette sans fumée, avec un petit peu de sel. Et pendant qu’il bouillira, hachez très fin les pommes avec un petit couteau propre et puis, une fois hachées, mettez-les dans votre lait d’amande, et ajoutez y du sucre en grande quantité, selon la quantité d’emplumeus de pommes; et puis, quand le médecin le demandera, servez-le dans de belles écuelles ou plat d’or ou d’argent.

Rassurez-vous, nous allons la traduire !

J’ai un peu triché pour le couteau. Crédits photo : Mélaine Blondin

Ingrédients :

  • 800 g net de pommes
  • 150 g d’amandes en poudre
  • 100 g de sucre
  • 250 g d’eau
  • Une pincée de sel
  • Cannelle (optionnel)
  • Sucre vanillé (optionnel)

Temps de préparation : 30min.
Temps de cuisson : 30min.

Recette :

  1. Mettre l’eau à bouillir.
  2. Eplucher les pommes et les couper en morceaux.
  3. Mettre les pommes dans l’eau et les faire cuire 10min environ.
  4. En parallèle : monder (enlever la peau) d’amandes douces, les broyer (ou utilisez de la poudre d’amande).
  5. Délayer les amandes avec l’eau des cuissons de pommes pour faire un lait d’amande épais.
  6. Mettre à bouillir le lait d’amande.
  7. En parallèle : hacher très finement les pommes.
  8. Une fois hachées, les mettre dans le lait d’amandes et bien mélanger.
  9. Sortir du feu, mettre le sucre, une pincée de sel, la cannelle.
  10. C’est prêt ! Servir dans des assiettes d’argent ou d’or, si vous n’en avez pas un joli bol fera l’affaire

Personnellement j’ai rajouté un peu de cannelle à la recette et je préfère servir la compote chaude mais vous pouvez faire selon votre convenance ! J’ai également mis du sucre vanillé par habitude, bien qu’il ne soit pas dans la recette d’origine.

Bonne dégustation ! N’hésitez pas à nous envoyer vos réalisations en photos, laisser un commentaire ou partager ! Et faites attention, car comme dirait Kadoc : « faut pas respirer la compote, ça fait tousser ! » (livre V, épisode 49).

Crédit photo : Mélaine Blondin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *